À cœur ouvert…

Journal intimement public…

L’apparence.

L‘apparence qu’elle soit réelle ou virtuelle n’est en réalité que ce que l’on veut montrer ou ce que l’on veut faire croire aux personnes qui nous entourent ou qui nous suivent quotidiennement… Évidemment, nous ne montrons que les meilleures parties de nos vies, les plus joyeuses, celles où l’on semble épanoui(e)s. On essaie de se créer une vie parfaite, la vie que l’on aimerait avoir au fond de nous. Une vie sans problèmes quel qu’ils soient ; que ce soit des problèmes financiers, des problèmes de santé, des problèmes familiaux ou bien d’autres encore…

Aujourd’hui on vit dans une société où telle chose doit être comme ci, telle chose doit se faire comme ça, telle personne n’est pas assez bien, soit trop maigre, soit trop grosse, soit trop moche, ou alors elle n’est pas assez à la mode, tout est critiqué constamment, tout le temps. Nous vivons dans un monde rempli d’aprioris… y-a-t-il vraiment un idéal ? un idéal de vie ? un physique idéal ? Peut-être que le plus important est de se sentir bien dans sa vie, bien dans sa peau, sans forcément correspondre parfaitement aux critères définis par cette triste société ?

Se sentir bien au quotidien passe par différentes étapes, et je sais pertinemment que c’est plus facile à dire qu’à faire. Et cela ne tiens malheureusement pas qu’à nous…
Je fais partie des personnes qui se sentent mal constamment. Lorsque je marche dans la rue, je passe mon temps à scruter chaque fille qui passe à côté de moi, à me comparer à elles, alors qu’elles ne prêtent pas attention à moi, ou du moins pas plus que ça. Il m’arrive aussi de chercher une fille qui pourrait me ressembler physiquement pour savoir ce que moi je pense d’elle, savoir-moi comment je la trouve, et donc savoir ce que les autres pensent de moi. Oui c’est bête, très bête, car chaque personne est différente avec ses qualités, ses défauts, et puis on ne peut pas plaire à tout le monde car « plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui ». Mais voilà.. je suis comme ça…

Mais tout cela ne date pas d’aujourd’hui. Cela fait maintenant plusieurs années que je vis chaque jour en ayant aucune confiance en moi, à douter chaque jours de mes idées, de mes choix…

Oui je fais partie de ces nombreuses personnes qui se sont fait harceler, oui je fais partie de ces nombreuses personnes qui se sentaient seules, oui je fais partie des personnes qui ne voulaient plus aller en cours. Je me souviens d’un matin en 2008, j’allais prendre le car pour aller en cours. Lorsque je suis montée dedans, j’étais rouge « de honte » car je n’aimais pas être debout devant tout le monde, et voir tous ces regards postés sur moi.  J’ai pris la première place venue comme chaque matin. Plus vite j’étais assise, à l’abris des regards, mieux c’était. Ce matin-là, je suis tombé à côté d’un garçon qui voulais sûrement distraire ces petits copains autour de lui. Ça a commencé avec des paroles, « t’es moche » « t’es grosse », je ne réagissais pas. Face à mon ignorance, il s’est mis à me donner des coups de poings, des coups de pieds, en continuant ses insultes, les personnes autour de nous pouffaient de rire, sans bouger… et deviner quoi ? Je n’ai pas bougé non plus. J’ai fini le trajet comme ça. Je n’ai jamais rien dit à ma maman, ni à mes amies, ni à personne d’ailleurs. Je dis « à ma maman » car mes parents sont divorcés depuis que j’ai 8 ans, et je prenais le car seulement lorsque j’étais chez elle. Les jours qui suivaient je ne voulais plus prendre le car, ma mère ne comprenait pas, elle me forçait à le prendre… alors parfois je faisais exprès de le louper, où je loupais la première heure de cours pour prendre le suivant où j’étais sûre que le car était quasiment vide. J’ai raconté tout ça à ma mère il y a 3/4 ans maximum, elle était très triste et aujourd’hui elle me demande encore pourquoi je n’ai rien dit à cette époque… et celui-là reste un exemple parmi tant d’autres. Les personnes qui en harcèlent d’autres brisent des vies entières, croyez-moi. Et je pense que ce que j’ai vécu n’est rien à côté de ce que d’autres ont subi ou subissent encore aujourd’hui. Il faut réussir à vaincre le harcèlement scolaire.

Cette période de ma vie m’a rendu fragile, sensible, renfermée.
J’ai rencontré mon copain en seconde, il m’a fait remonter peu à peu la pente, et j’ai repris de la force aussi grâce à lui. Aujourd’hui je lui dois réellement beaucoup.
Mais il ne pourra malheureusement jamais effacer tout ça, malgré tout la volonté du monde, il ne pourra jamais effacer cette partie de ma vie où j’ai souffert.
J’avais trouvé un très bon psychiatre à qui parler, il est décédé quelque temps après mon début de travail avec lui, je n’ai jamais eu le courage de tout recommencer avec quelqu’un d’autre.

Les réseaux sociaux jouent aussi un rôle important sur notre image. Tous les jours on voit des photos de filles à priori parfaites, avec un corps de rêve, dans des endroits paradisiaques, et oui personnellement quand je vois ça, je me sens très mal… Je sais que jamais je serais comme la femme idéale pour la société d’aujourd’hui. Jamais je ne rentrerai dans un jean taille 34. Oui j’ai des marques sur le corps. Oui j’ai des vergetures suite à ma maladie. Non je n’ai pas un visage parfait sans aucunes imperfections. Non je n’ai pas les moyens de m’acheter les derniers articles à la mode chaque semaine où de partir en voyages dans des endroits sublimes. Je suis très très loin d’avoir un corps de rêve. Mais d’ailleurs, faut-il vraiment être comme ça pour être heureux dans sa vie ? Aujourd’hui je ne me sens plus bien du tout dans mon corps, je ne m’aime pas. Dès que je rentre dans une pièce où il y a un miroir, je vais soulever un peu mon t-shirt, et regarder ce ventre que je ne supporte pas, voir si j’ai grossi, ou maigri, j’essaie de me trouver bien, sans réussite… Mon but à l’heure actuelle c’est de réussir à m’accepter telle que je suis moralement et physiquement avec mon parcours, mes difficultés, mes défaites.

D‘ailleurs en parlant de ma maladie, c’est de plus en plus difficile… Je me suis rendue compte que je n’acceptais pas d’être malade, je n’accepte pas à 21 ans de prendre 15 cachets par jour. ça fait un an que je suis sortie de l’hôpital à quelques jours près et j’ai l’impression que je ne m’en remets toujours pas…
J’ai fait des analyses la semaine dernière, j’ai eu le résultat hier, et ça ne va pas du tout… Je ne peux m’en vouloir qu’à moi-même, disons que j’ai pas mal négligé mes médicaments, j’ai pas mal négligé mon régime sans sel et sans sucre car je prends de la cortisone… J’ai repris du poids, je me sens grosse du visage. J’en ai marre de cette situation, et souvent je me dis pourquoi ? pourquoi moi ? On pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres jusqu’au jour où ça vous tombe dessus… J’espère ne pas refaire un séjour à l’hôpital, et moi de mon côté je vais essayer de retrouver la force que j’avais en sortant de mon hospitalisation l’année dernière afin de continuer d’affronter tout ça…

Après je sais que partout dans le monde il y a tellement pire que ça, entre la famine, les guerres, les gens qui sont atteint de choses beaucoup plus graves que moi, mais disons que je rêvais d’une autre vie à 21 ans… soyezheureux. Vivez. Ne vous prenez pas la tête.

Désolée pour ce pavé, j’avais besoin d’écrire aujourd’hui, ça n’a aucun sens, c’est très brouillon, mais ça fait beaucoup de bien.

Belle soirée à tous les chatons ! Et si vous avez besoin de parler à quelqu’un de vos soucis ou autres, je serais là pour vous écouter et vous répondre… ♥ 

IMG_4815

Publicités

Un week-end à Amsterdam…

IMG_4107.JPG

Hello hello mes petits chatons !
J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui je reviens vous parlez de mon week-end à Amsterdam. Il y a déjà une semaine de passée entre mon retour d’Amsterdam et aujourd’hui, mais j’ai eu quelques imprévus cette semaine, et je n’ai pas pu écrire mon article comme prévu.

Notre week-end est passé tellement vite, mais bon comme on dit si bien « Toute bonne chose à une fin ». mais c’était juste… merveilleux !

Nous avions trouvé l’hôtel Van Der Valk à Oostzaan à environ 12 kilomètres du centre d’Amsterdam.
Je crois bien que c’est le plus bel hôtel où j’ai pu aller pour le moment !
Nous y sommes allés en voiture. Nous avons pris la route de Rouen, le vendredi après midi vers 16h30 et nous sommes arrivés dans aux alentours de 22h à notre hôtel.

J’ai reçu pas mal de message privés sur instagram concernant l’hôtel, alors voici quelques photos et informations…

IMG_4043.JPG

IMG_3953

IMG_3954

IMG_3955.JPG
Nous avions une chambre au 4ème étage. Je vous laisse découvrir la chambre en photos… une merveille !

IMG_3656

IMG_4020.JPG
Côté chambre

IMG_3675.JPG

IMG_3672.JPG

IMG_3686.JPG
Mon coup de coeur : la salle de bain
IMG_3709

IMG_3950.JPG
IMG_3949
IMG_3948
Concernant le prix de notre séjour à l’hôtel…
Le petit déjeuner n’était pas compris dans le celui de la chambre, c’était un supplément de 14,50€ par personne et par déjeuner. Donc au total notre chambre pour deux nuits et nos petits déjeuner nous sont revenus à 373€.
Points positifs de l’hôtel:
– Taille et confort du lit, une merveille
– La salle de bain, qui comprend une douche à l’italienne et une baignoire/jacuzzi
– Les petits déjeuners, complets avec beaucoup de choix
– Personnel très gentil et très accueillant
Point négatifs de l’hôtel :
– Vue de notre chambre, pas terrible…
– Nous n’avions pas une grande couette, nous avions chacun une couette individuelle, assez étonnant
– Le déjeuner non compris dans le prix de la chambre
– Pour les non bilingues, le personnel ne parle pas du tout français
Concernant la visite d’Amsterdam…
Pour se garer facilement…
Nous avons pris l’option du P+R, c’est un parking relais car les tarifs dans le centre sont hors de prix! Le principe du P+R est assez simple lorsque l’on a compris le fonctionnement. Il faut se garer dans un parking à l’extérieur d’Amsterdam, il y en a 5 ou 6 au total il me semble. Le nôtre était le « P+R Sloterdijk », c’est celui le plus proche de notre hôtel. A l’entrée du parking on vous donne un ticket qu’il faut conserver précieusement. Une fois garé, nous avons acheté un titre de transport aller/retour à la borne se trouvant sur le parking. Nous avons payé 5€ pour deux. Avec ce titre, nous avons un accès aux bus, tram, et bus  qui se rendent en centre ville (le ticket est valable seulement pour un aller ET un retour, ce n’est pas illimité!!). Nous avons pris le bus numéro 22, qui se rend à la gare centrale d’Amsterdam en 15 minutes. Il faut badger le titre de transport à la montée et à la descente du transport que vous empruntez, à l’allée et au retour. Nous avons repris le bus vers 21h le samedi soir pour retrouver le parking. Une fois descendus du bus, nous nous sommes rendus à la borne pour payer notre journée de parking, nous avons inséré le ticket de parking ainsi que notre titre de transport, et la journée nous est revenue à 6€ au total. 5€ de transport et 1€ de parking ! Le fait d’utiliser les transports en commun vous fait complètement baisser le prix de votre parking, et c’est vraiment top !
JOUR 1.
Nous nous sommes beaucoup promenés, 12 kilomètres au total ! C’est une ville pleine de charme, tellement belle et c’est vraiment agréable de se promener dans une telle ville.
Nous avons eu assez de chance car nous avons eu du beau temps jusqu’à 18h, bon après nous avons eu le droit à de grosses averses…

[caption width="472" id="attachment_media-124" align="aligncenter"]HHDV1510.JPG A gauche de cette photo, vous pouvez apercevoir un bateau. Se sont des bateaux qui servent à faire visiter les touristes. Pour 11€/personne, vous avez une balade d’1h/1h15.

IMG_3809.JPG

IMG_3863.JPG

WZLG4029.JPG

IMG_3885.JPG
Cette photo restera ma préférée de mon petit week-end, ce double arc-en-ciel, merveilleux 

Pour toutes les fans de shopping, je pense que cette ville est idéale ! Dans la même rue, nous pouvons trouver des magasins tels que Bershka, Zara, H&M, Forever 21, un Primark sur 5 étages, Urban Outfitters et j’en passe,  c’est le paradis !

IMG_3874.JPG
Nous avons pu goûter les fameux donuts de la célèbre boutique « Dunkin Donuts », ils ne sont pas seulement beaux, il sont délicieux! 

Qui dit Amsterdam dit passage au quartier rouge obligatoire, c’est particulier, mais ça reste un très beau quartier à voir au moins une fois dans sa vie…

IMG_3890.JPG

IMG_3922.JPG

IMG_3924.JPG
le joli reflet dans l’eau…

Le soir nous avons mangé rapidement dans un petit resto sympa appelé « Steackhouse » où le service est rapide et les plats sont bons, après nous n’avions pas spécialement très faim… donc pas de dessert! Par contre attention, si un jour vous allez dans ce restaurant, vous devez forcément laisser un pourboire, car le service n’est pas compris dans le prix des plats…

IMG_4038.JPG

JOUR 2.

Pour terminer ce week-end, nous avons décidé de faire le musée de madame Tussaud, je ne l’avais jamais fait, et je suis ravie de l’avoir fait a Amsterdam. Nous avons acheté nos places sur internet, 21€/personne à la place de 23,50€, ce n’est pas énorme mais c’est toujours ça de gagner ahah!

IMG_3737.JPG

IMG_4097.JPG

Puis à la sortie du musée, nous nous sommes rendu à la petite foire qui se trouve à côté de celui-ci afin de monter dans une sorte de manège qui monte et qui descend afin d’avoir la vue sur Amsterdam… Nous avons payé 15€ pour deux.

IMG_4102.JPG           IMG_4104.JPGIMG_4106.JPG

Avant de reprendre la route, nous nous sommes arrêtés dans un petit restaurant vraiment cool appelé « Tutto Food », avec des petits plats faits maisons, et des gaufres a tomber par terre ! un vrai délice…

J’ai été ravie de mon week-end à Amsterdam, et j’ai passé de très bons moments avec mon copain. C’était parfait ! J’y retournerai sans hésiter…

J’espère que mon article vous a plu, et j’espère revenir très vite pour un nouvel article!

Pleins de bisous d’amour !

25 things about me

Hello,

Alors pour commencer je tiens a m’excuser pour mon absence ces derniers temps. Je dois avouer que j’étais assez occupée, et que je n’avais pas tellement d’inspiration de sujet d’articles…

Comme vous l’avez vu dans le titre, je reviens aujourd’hui pour vous dire 25 choses sur moi, c’est parti !

1. Je m’appelle Jamaïne, et je n’aime pas mon prénom
2. Tout le monde m’appelle « Jam »
3. J’ai pris 21 ans le 28 avril
4. Mes parents ont divorcé à mes 8 ans, ça fait donc 13 ans maintenant
5. Je vis à 10 minutes de Rouen environ, que se soit chez ma mère ou chez mon père
6. En août ça fera 5 ans et demi avec mon copain
7. Je suis ultra susceptible, c’est hallucinant…
8. Je fais actuellement un BP Préparatrice en pharmacie mais j’ai décidé d’arrêter fin août
9. Je me suis découvert une réelle passion pour la moto, d’ailleurs je suis en train de passer mon permis
10. Quand j’était petite j’étais très sportive, j’ai fait 2 ans de natation, 4 ans de tennis, 4 ans d’équitation, 5 ans de gymnastique, 1 an de hand… et quand je suis rentrée au lycée j’ai un peu tout stoppé… et par la suite la maladie ne m’a pas aidé.
11. Je me suis inscrite en salle de sport au mois de janvier, j’essaie d’y aller 3 fois la semaine
12. J’adore faire de la photographie, je trouve ça apaisant, relaxant
13. Ma couleur favorite est le rose
14. J’ai une soeur de 18 ans
15. J’ai eu des années difficiles au collège, qui m’ont laissé quelques cicatrices, et aujourd’hui je n’ai aucune confiance en moi
16. Mon copain m’aide beaucoup au quotidien a avancer, à croire en moi, et c’est un vrai pilier dans ma vie d’aujourd’hui 
17. J’ai toujours fait passer le bonheur des autres avant le mien, c’est essentiel pour moi
18. Je ne fume pas, et je bois très très rarement en soirée
19. J’adore faire la fête, sortir avec mes ami(e)s
20. Je suis très complexée par mon ventre, et mon visage très rond…
21. Je pourrai passer mon temps à faire les magasins
22. J’ai peu d’ami(e)s, mais ceux que j’ai sont les meilleurs du monde et je sais que je pourrais toujours compter sur eux et à mes yeux c’est le principal
23. Je ne peux pas passer une seule journée sans écouter de la musique, c’est impossible
24. J’aime beaucoup trop les animaux et j’aimerai beaucoup avoir un chat ou un chien
25. J’ai un tatouage dans le haut du dos et j’aimerais m’en faire un deuxième

Voilà, cet article est terminé, j’espère qu’il vous aura plu !
N’hésitez pas à me donner des idées d’articles, car j’aimerai poster plus régulièrement !

Pleins de bisous mes chats

C1C00159-756D-47A2-9A50-C1489E284663

Photo by: @jenyable♥

Look n°1 -Noir et Gris

Hello tout le monde, j’espère que vous allez bien et que vous avez passé une bonne semaine. Je reviens aujourd’hui pour vous présenter un look que j’ai shooté avec ma copine Charlotte, que vous connaissez tous, son blog : callmeparadise.com

C’est un look assez basique et simple, mais c’est ce que j’aime porter. J’espère que ça vous plaira.

Ce que je porte dans ce look:
-Pull & Veste longue: Zara
-Bottines: H&M
-Jean: Pimkie
-Sac: Offert par ma maman, il vient d’une petite boutique de Vendée
-Montre: Daniel Wellington
-Bague & Boucles d’oreilles : Cadeaux de mon copain

Processed with VSCO with a6 presetProcessed with VSCO with a6 presetProcessed with VSCO with a6 presetProcessed with VSCO with a6 presetProcessed with VSCO with b1 presetProcessed with VSCO with a6 preset

Processed with VSCO with a6 preset

J’espère que ce premier look vous aura plus. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires, mais également à me donner des sujets d’articles que je pourrais traiter prochainement. Pleins de bisous et bon week-end les amours ♥

La maladie, et moi

 

Nous sommes aujourd’hui le 19 février 2017; il est actuellement 22h38 et j’ai un besoin d’écrire, alors pourquoi ne pas essayer de rédiger mon premier article? C’est quelque chose qui me tient à cœur car c’est quelque chose qui fait partie de mon quotidien, et aussi pour que vous compreniez d’où me vient cette idée de me créer un blog.

Vous l’avez compris, je vais vous parler d’une maladie. De ma maladie. Depuis octobre 2013, autrement dit un peu plus de trois ans, on m’a diagnostiqué une maladie appelé « Lupus érythémateux », qu’est-ce que c’est ? C’est une maladie auto-immune, cela veut dire que c’est un dérèglement du système immunitaire. Au lieu de remplir son rôle de protection pour l’organisme, il s’attaque à lui. Il peut être de diverses formes, et peut toucher différentes régions du corps humain, comme la peau, les articulations, les reins, le cœur. C’est une maladie qui touche en majorité les femmes. C’est une maladie qui évolue par poussées. Quelles en sont les causes ? Les causes ne sont pas totalement avérées, il y en a plusieurs, comme le stress, le surmenage, l’exposition prolongée au soleil et bien d’autres encore. Dans mon cas, les médecins pensent que c’est du à un trop gros stress que j’aurai eu auparavant. Comment se manifeste-t-il ?  J’ai un lupus érythémateux articulaire donc quand je suis en crise, mes articulations, en particulier au niveau de mes genoux, de mes pieds et de mes mains se mettent a gonfler, a devenir très rouges, très dures, et très chaudes. Donc quand mes genoux et pieds sont touchés, je ne peux plus marcher ou du moins très peu et avec l’aide de quelqu’un, et quand mes mains sont touchées je ne peux quasiment pas m’en servir, je vais avoir du mal à écrire, ou a tenir mes couverts par exemple.

C’est une maladie assez difficile à gérer, et à contrôler et qui malheureusement peut évoluer. Et c’est là que tout a été chamboulé…

Mercredi  2 novembre 2016, me voilà partie pour passer une journée à l’hôpital afin d’effectuer des contrôles, et de faire de nouveaux examens pour essayer d’adapter mon traitement au mieux pour limiter les crises. Car il faut savoir que jusqu’en novembre 2016, je n’ai jamais cessé d’être en crise même sous corticoïdes. C’était un cauchemar, que ce soit pour moi, ou pour mes proches… Les examens s’enchainaient et, la fin de journée approchait, j’avais hâte de rentrer chez moi, et là le Professeur amenait mes résultats : il suspectait une insuffisance rénale. Le médecin m’a demandé de revenir le lendemain pour 2-3 jours afin de vérifier tout cela. Je suis donc revenue le lendemain, le jeudi 3 novembre, j’ai passé la nuit là-bas, et le vendredi 4 c’était reparti pour une journée d’examens ! En fin d’après-midi, on est venu m’annoncer qu’on me transférait dans un autre centre hospitalier dans le service de néphrologie.

Vendredi 4, aux alentours de 17h, après un petit tour en ambulance, je suis enfin arrivée dans ma nouvelle chambre dans l’autre centre hospitalier. Vers 18h, mes proches sont arrivés, et là le verdict est tombé… j’ai bien une insuffisance rénale, et je vais devoir rester hospitalisée 10 jours minimum. Le choc, je me suis effondrée en larmes dans les bras de mon copain, c’était un cauchemar, et je ne voulais pas y croire.. Tout s’est écroulé en quelques minutes…

Me voilà donc parti pour une longue, très longue hospitalisation…
Mes journées étaient longues et mes nuits étaient courtes. 2 prises de sang/ jour, 3 injections dans les cuisses pour la coagulation de mon sang. Alors entre ma prise de sang à 8h, ma première injection à 12h, ma seconde injection a 20h avec une autre prise de sang et une troisième injection a 4h du matin autant vous dire que ce n’était pas de tout repos…
Le mardi 8, j’ai dû passer une biopsie… tellement angoissée par cet examen… je faisais des malaises, j’avais 19 de tension, et mon pouls était bien trop élevé, bref une matinée que j’aimerais oubliée. Les résultats sont tombés quelques jours après, et donc c’était bien une insuffisance rénale, dans mon cas, de stade 4. Le médecin ainsi que les internes m’ont alors expliqué que les 3 prochains jours j’aurais une perfusion afin de me faire passer 3 fois 750mg de cortisone. En plus de ça j’avais bien-sûr des traitements médicamenteux. Mais je pense que le meilleur des traitements a été la visite de mon copain chaque jour durant ces 15 jours affreux pour m’aider à tenir le coup. Tout cela a duré plusieurs jours… et le vendredi 18 novembre on m’annonçait que je pouvais enfin sortir ! Le soulagement ! Quoique…J’ai du retourner tous les 15 jours à l’hôpital pendant 3 mois pour faire de la chimiothérapie.  Et aujourd’hui, j’ai tout un tas de médicaments à prendre matin et soir, je dois me préparer un pilulier chaque dimanche, je dois suivre un régime sans sel strict, et sans sucre et je suis suivie régulièrement par les médecins, j’ai pas mal de prises de sang et d’analyse à faire etc…

Durant ces longues journées, enfermée dans une chambre d’hôpital, j’ai beaucoup tourné en rond, j’ai beaucoup réfléchi, je me suis beaucoup remise en question, et je me suis rendue compte que la vie ne tenait vraiment qu’à un fil et que tout pouvait basculer du jour au lendemain. Enfin, c’est souvent dans les pires moments qu’on s’en rend compte de toute manière… et là j’ai eu un flash. Il fallait à tout prix que je sorte de là, et que je « croque la vie à pleine dent ». J’avais des projets, des envies, je voulais refaire ma chambre, aller me promener en forêt ou en bord de mer faire des photos, sortir plus souvent avec les personnes que j’aime, se sont des choses assez banales, mais qui font tellement de bien au moral, je voulais profiter de ma vie entouré des miens. Je n’ai jamais eu confiance en moi, en parti à cause de mon physique, sujet très tabou pour moi, j’en parlerai dans un prochain article… En rentrant à l’hôpital je faisais 81 kilos, j’avais pris 6 kilos d’œdème, et ce matin la balance affichait 66 kilos.. si on m’avait dit que je ferai ce poids un jour je n’y aurais jamais cru. Je suis très loin d’être parfaite et je suis toujours complexée mais je me sens quand même mieux, donc quelque part c’était un mal pour un bien, j’ai même repris le sport, et ça fait un bien fou. Depuis maintenant quelques mois, je pensais à me créer un blog, car j’aime partager et j’aime beaucoup écrire, mais les critiques me faisaient extrêmement peur donc j’avais abandonné l’idée. Puis à l’hôpital j’y ai pensé de nouveau… et je me suis dit, « mais Jamaïne, tu t’en fou de ce que pense les autres, tu dois vivre pour toi, et faire ce qu’il te plaît » et donc j’ai franchi le pas ce week-end.. Nous verrons bien ce que ça donne ! J’ai trop laissé les gens guider ma vie, m’écraser, me rabaisser, me blesser.. On ne peut pas plaire à tout le monde, mais bon, « plaire a tout le monde c’est plaire à n’importe qui ». Pour être honnête, j’ai vraiment eu très peur. Tout cela pour vous dire que la vie est courte, qu’il faut faire ce que vous avez envie de faire quand vous voulez le faire, on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain, la vie ne prévient pas malheureusement. Profitez des personnes que vous aimez, dites le leur aussi, ça réchauffe le cœur, et ça fait un bien fou. Je pense sortir de cette épreuve plus forte qu’avant, même si j’ai encore du chemin à faire et que j’ai encore besoin d’évoluer sur certains points, mais j’y crois, et je vais me battre pour ce que je veux en tout cas. Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont accompagné et surtout soutenu dans cette épreuve mais qui m’ont également accompagnées après, qui m’ont supporté, si j’en ressors plus forte aujourd’hui c’est grâce à eux, et même si la maladie n’est pas guérie, je m’estime heureuse d’être là, sur mes deux jambes, de pouvoir étudier, travailler, et faire ce que j’aime. Mais je tiens également à m’excuser auprès d’eux pour leur avoir fait vivre tout ça,  quoi de pire que de voir une personne qu’on aime souffrir ?

Cet article est terminé, merci à ceux qui l’auront lu en entier, et je vous dis à très vite ♥

Des bisous, et surtout gardez le sourire !Processed with VSCO with a6 preset

Présentation

unspecified-iloveimg-compressed-1

Hello tout le monde,

Je me présente, je m’appelle Jamaïne, j’ai 20 ans, je suis actuellement en BP préparatrice en pharmacie. J’ai eu quelques soucis il y a quelques semaines, où j’ai eu vraiment très peur. Tout cela m’a ouvert les yeux sur l’importance de ma vie, j’ai donc décidé de vraiment en profiter, de m’épanouir avec les personnes que j’aime et de faire ce que j’ai envie sans me préoccuper des autres. Je suis une personne qui aime la vie, et ce que j’aime par dessus tout, c’est apporter aux autres que se soit en amour ou en amitié.

Je réfléchi depuis quelques temps a créer ce blog et j’ai décidé de me lancer dans cette aventure pour essayer de vous faire partager mes envies, mes coups de coeur, mes conseils et quelques looks.

J’espère vraiment que cela vous plaira, et j’espère vous faire partager de bonnes choses.

Pleins de bisous.

jamai%cc%88ne